janvier 2008

Archive mensuelle

Comment lutter contre l’étalement urbain?

Créé par le 31 jan 2008

L’étalement urbain n’est que la dénomination actuelle, à connotation négative, de ce que l’on appelait autrefois l’expansion urbaine, et de ce qui s’appelle dans le monde anglosaxone « urban sprawl ».

urbansprawl.jpg

L’étalement urbain existe dans tous les pays. Ses causes sont nombreuses et bien souvent, on évoque conjointement croissance urbaine et constructions lointaines dans les villes pour expliquer le phénomène.

Lire la suite »

Le pouvoir d’achat revisité

Créé par le 27 jan 2008

Pendant les trente glorieuses le pouvoir d’achat des français a connu une croissance annuelle de l’ordre de 4 à 5%. De nos jours, la hausse du pouvoir d’achat est positive mais quasiment nulle. Rappelons tout d’abord que cette hausse de 1,9 % par an concerne la masse des revenus reçus par les ménages, et non chaque revenu individuellement. La croissance démographique étant de l’ordre 0,5 % par an, la hausse du pouvoir d’achat par habitant n’est en réalité que de 1,4 % par an. Si l’on ajoute à cela que la recomposition des familles et le vieillissement conduisent année après année à une hausse du nombre de ménages plus forte que celle du nombre d’habitants (1,3 % contre 0,5 %), il apparaît que la croissance du pouvoir d’achat moyen par ménage n’a été que de 0,6 % par an.

euro.jpg

Les données statistiques globales sembleraient de moins en moins adaptées à la représentation d’une réalité complexe et éclatée. Pour mieux rendre compte de l’hétérogénéité des structures de consommation, des indices de prix différenciés par catégories sociales et une meilleure appréciation des dépenses et du coût du logement dans les indices officiels sont le plus souvent mis en avant.

Par ailleurs, il importe de comprendre l’incidence politique d’une meilleure définition du pouvoir d’achat et de sa mesure. Si l’idée est d’accroître le confort de vie de nos concitoyens en leurs donnant les moyens de consommer plus, il y a là un problème. Il va sans dire que dans un modèle de développement durable les prix des biens et services que nous consommons doivent refléter au mieux leur coût social et non seulement leur coût privé (comme c’est souvent le cas aujourd’hui). Le coût social intègre, en plus des coûts des différents facteurs de production, les différentes dépenses induites directement ou indirectement par l’usage du bien. A titre d’exemple, une pomme venant de la Nouvelle Zélande, doit intégrer le coût écologique engendré par son transport et son conditionnement. Or elle est vendue sur nos marchés avec un prix proche voire inférieur aux prix des pommes de l’Anjou!

Il est évident que les reventications légitimes d’augmentation du pouvoir d’achat doivent s’accompagner par une prise de conscience générale sur la nécessite de rétablir les bon prix. Un bon prix c’est un prix qui comptabilise le coût social et notamment le coût écologique. L’économie du développement durable ne peut pas tolérer un système de prix biaisés où les biens non marchands (comme l’air et l’eau) sont écartés.

C’est de la responsbilité des pouvoirs publics de corriger le système prix et internaliser les coûts sociaux engendrés par différentes productions.

Oum Kalthoum : Rossignol d’Egypte

Créé par le 25 jan 2008

Comme chaque weekend je vous propose une ou un chanteur de mon choix. Aujourd’hui je présente Oum Kathoum.

 240pxummkulthum02a.jpg

En 1932, sa notoriété est telle qu’elle entame sa première tournée orientale : Damas, Bagdad, Beyrouth, Tripoli, etc. Cette célébrité lui permet également, en 1948, de rencontrer Nasser, qui ne cache rien de son admiration et qui officialise en quelque sorte l’amour de l’Égypte pour la chanteuse, amour réciproque puisque Oum Kalsoum donnera de nombreuses preuves de son patriotisme.
Multipliant les concerts internationaux, elle vient en France à l’Olympia (Paris) en Novembre 1967 ; et le président Charles de Gaulle lui envoie un télégramme de félicitations.
De sa voix puissante et claire, Oum Kalsoum chante la religion, l’amour et la nation. Amie du président Nasser, elle constitue avec l’homme politique l’un des symboles les plus forts de l’unité nationale égyptienne. Peu après la guerre de 1967 avec Israël, une série de concerts nationaux et internationaux dont elle reverse les bénéfices au gouvernement égyptien.

Oum Kalsoum s’éteint à l’hôpital le 3 février 1975 à l’aube. Ses funérailles furent grandioses : plus de 5 millions de personnes l’ont accompagnée vers sa dernière demeure, auprès de ses parents et de son frère, au Caire.

 

Faut-il incriminer la croissance économique?

Créé par le 22 jan 2008

Plusieurs voix s’élèvent contre la croissance de la richesse matérielle, réclamant une croissance nulle voire une décroissance économique. A vrai dire ces thèses ne sont pas nouvelles, elles ont accompagné le capitalisme depuis son avènement au XVème siècle. David Ricardo a été le premier a souligné dans un sérieux travail l’état stationnaire de l’économie (le fameux steady state). Il a avancé l’idée que la baisse inéluctable de la productivité agricole conduirait à une baisse de la production. Malthus a renchéri en introduisant l’idée de la croissance démographique exponentielle.

meadows.gif

Les idées de Ricardo et Malthus ont été exhumées par les travaux du Club de Rome et le rapport Meadows au début des années 1970. Ces travaux constituent un exerice sophistiqué de prévision. L’ambition a été de représenter l’économie mondiale par un modèle mathématique et tester plusieurs scénarios d’évolution.

Lire la suite »

L’exercice de la démocratie

Créé par le 19 jan 2008

Ce billet ne veut pas donner de leçon à personne.

Je pense que nous connaissons de nos jours, une crise de gouvernance majeure. Nos modèles de vote et d’élections souffrent incroyablement d’un déficit démocratique. A toutes les échelles et dans tous les milieux, le vote est présenté comme étant une solution d’arbitrage, sauf que les influences, les calculs et la désinformation font que cet exercice perd de sa signification. Nos prétentions démocratiques ne sont que des façades d’une civilisation en perte de vitesse. 

democrathoto.jpg 

L’organisation de la sphère politique sur la base de partis politiques a érigé un écran opaque qui la sépare de la population. Dans une société individualiste, les partis politiques profitent de la vacance de l’espace public du débat. Ils (les partis) s’organisent pour partager les pouvoirs et faire vivre leurs disciples d’un système où la politique devient une profession. 

A l’occasion des élections municipales en France, nous assistons à la résurgence des « sans partis » ou des « sans étiquettes ». C’est une façon de cacher la misère d’un manège de partisans à la quête de postes. Ils se cachent tous derrière leurs petits doigts, pour assurer sur leur neutralité ou leur proximité. 

Pour terminer sur une note positive, je salue les femmes et les hommes qui s’élèvent contre cette hypocrisie et réclament, tant bien que mal, leur part dans le débat public.

Fairuz

Créé par le 19 jan 2008

Chaque Weekend, je vous propose la biographie d’un artiste de mon choix. Cette semaine, je vous présente Fairuz (la voix du Liban et du monde arabe).

 fairuz.jpg

Fairuz est née en 1935 à Jabal El Arz au Liban.  Fairuz  signifie turquoise en arabe. Son premier concert public a lieu en 1957. Elle devient très vite célèbre dans tout le monde arabe mais se fait rare pendant la gurre civile au Liban afin d’éviter d’être utilisée par un camp ou par un autre. Cette retenue lui vaut l’affection et l’intérêt du public de toutes confessions.

Sa chanson sur la paix en Palestine « Jerusalem Zahrat al Amdaen » reste à mon goût l’oevure le plus marquant dans l’histoire récente de la région.

Depuis la fin de la guerre civile, elle travaille avec son fils Ziad. Sa musique est de plus en plus influencée par les rythmes de Jazz.

Non assistance à planète en danger!

Créé par le 16 jan 2008

Attention, ce film ne vous laissera pas indifférent!

Image de prévisualisation YouTube

 Il faut que nous agissions rapidement pour réduire notre impact environnemental. Chacun à son niveau, nous devions agir pour changer de comportements et réduire le gaspillage. Nous devions dire la vérité à nos enfants. La terre d’aujourd’hui ne sera pas celle de demain. Si rien n’est fait nous convergerons inéluctablement vers des bouleversements majeurs.

Les responsabilités individuelles ne devraient pas occulter celles des États. Pour que le monde émergent n’imitent pas le mode développement occidental (énergivore). Il faut inventer un monde solidaire.

Les élections municipales doivent être l’occasion de plaider pour une action locale. Il faut écrire aux candidats pour les inciter à oser porter des projets d’avenir. Notre responsabilité commence déjà à l’échelle locale.

N’hésitez pas à faire de l’environnement votre cause première.

Le jardin de Clément

Créé par le 16 jan 2008

 J’ai assité ce soir à une conférence de Gilles Clément, figure atypique parmi les paysagistes français. Il a, dès sa sortie en 1969 de l’école du paysage de Versailles, tourné le dos aux modèles d’aménagement dominant. Muni d’un solide bagage scientifique il se consacre à l’élaboration de jardins privés, un thème qui n’est guère en vogue dans les années 70.

12gillesclement.jpg
Puisque le jardin a toujours été porté par une vision de l’univers, Gilles Clément entreprend de le repenser en profondeur à partir des données actuelles du savoir – la biologie, notamment – et non d’une nostalgie ou d’une esthétique. Il met au point une notion nouvelle : celle du jardin en mouvement, expérimenté dans la Creuse et présenté avec éclat à Paris, au parc Citroën, où il a travaillé avec l’architecte Patrick Berger et l’équipe Viguier-Jodry-Provost.
cvrealisationprives52335dscn2172.jpg
Si aujourd’hui on fait de plus en plus appel à ses talents, c’est que sa démarche modifie en profondeur les règles du jardin et celles du paysage. Il intervient à Blois, à Lille, à La Défense, à Châteauvallon, à Lausanne, à Soweto,…

Gilles Clément est un homme de grande valeur humaniste. Il a refusé les compromis et a annulé toutes ses commandes d’Etat après le 7 mai 2007 : « je refuse de cautionner un projet qui va dans le sens d’une destruction de notre environnement et qui n’est pas conforme à ce que j’estime humainement acceptable ».

Pour mieux connaître l’homme et la complexité de ses concepts, je vous suggère d’aller sur son site  : www.gillesclement.com

Salut Grande âme!

Créé par le 12 jan 2008

Mahatma Ghandi (« Mahatma » signifiant Grande âme) est parvenu en 1947, toujours selon la méthode de non-violence, en organisant un vaste programme de non-coopération (fermiers et travailleurs pauvres protestent contre les taxes écrasantes, le boycott des écoles se met en place ainsi que celui des tribunaux et des denrées alimentaires), et grâce à des manifestations silencieuses et passives. La plus célèbre étant l’opposition à la taxe sur le sel avec «  La Marche du sel » de 400 km en 1930

Salut Grande âme! mahatmagandhiindianhero 

Toute personne au monde aura, ne serai-ce qu’une fois dans sa vie, entendu le nom de Gandhi et de ses nombreux combats pour la non-violence.

Mahatma Gandhi fut ainsi emprisonné à plusieurs reprises en Afrique du Sud et en Inde face à ses activiés et revendications dont il obtient, la plupart du temps, gain de cause. Respectant toute sa vie les principes de la non-violence, Mahatma Gandhi était aussi un fervent adepte de la philosophie indienne. Il vivait selon le principe de l’autosuffissance, à dire qu’il faisait lui même ses vêtements et qu’il était végétarien. Il pratiquait régulièrement des jeûnes, se privant de nourriture et d’eau, en signe de purification et de protestations dans ses combats. Grand dirigeant politique, Mahatma Gandhi influenca beaucoup d’autres figures politiques comme Martin Luther King dans sa lutte pour les droits civiques américains ou encore Steve Biko dans son combat pour la libérté en Afrique du Sud. En 1947, l’Inde se voit donc accordée son indépendance par le gouvernement britannique. Mais la séparation religieuse entre musulmans et hindous pose problème et malgré le souhait de Gandhi à repsecter une religion commune, la rupture est inévitable et la Pakistan est crée.

OGM: Enfin la clause de sauvegarde

Créé par le 11 jan 2008

 

OGM: Enfin la clause de sauvegarde ogm

 Le gouvernement a finalement suivi l’avis de la Haute autorité sur les OGM, qui préconise la suspension de la culture du maïs MON810. L’instance a en effet fait état « d’éléments scientifiques nouveaux » négatifs et a demandé des « expertises complémentaires sur les effets sanitaires et environnementaux » du MON810, le seul maïs transgénique cultivé en France à des fins commerciales.

Cette information mérite un grand intérêt de la part des citoyens car elle veut dire que ceux qui prônent un conception « forte » du principe de précaution ont eu raison.

Pour ceux qui souhaitent savoir plus sur le sujet je les invite à consulter : www.ogm.gouv.fr

Affaire à suivre.

12

romaindesforges |
LGP 2008 |
Municipales Trévoux 2008 |
Unblog.fr | Créer un blog | Annuaire | Signaler un abus | la marianeland
| Rognacpourtous
| Mouvement Républicain Français