Changer les comportements!

Créé par le 05 déc 2007 | Dans : Contribution

« Je ne veux pas changer mon mode vie,…, il va de mon confort, je ne suis pas prête de sacrifier mes habitudes de consommation et de déplacement,…c’est ma vie quoi,…, un retour en arrière n’est pas envisageable pour moi ».

Voici les propos tenus par une de mes étudiantes aujourd’hui, lorsque j’ai insisté sur la nécessité de changement des comportements. Ces propos, au demeurant innocents, m’ont beaucoup inquiété. A-t-elle eu tout simplement la franchise d’exprimer ce que sa génération pense? ou peut-être s’agit-il au fond d’une réaction à des engagements de plus en plus lourds et contradictoire de la société française.

En tout cas, je continue à penser que le développement durable ne peut concrétiser que si nous changeons de comportements. Nous les consommateurs et les producteurs. Il est claire qu’une organisation sociale basée sur le gaspillage ne peut être durable. Dans nos pays industrialisés nous produisons plus de 70% des gaz à effet de serre. Non seulement on doit réduire nos émissions mais nous devons empêcher les pays en voie de dévloppement suivire nos pas en leur exportant nos modes de vie basés sur une production énergivore et une consommation excessive des ressources naturelles.

Cela dit le changement des comportements individuels ne doit pas occulter la responsabilité des pouvoirs publics. Comme l’Etat est le garant de l’intérêt général, il doit intervenir pour corriger tout ce qui relève du fonctionnement du système économique et social. Corriger le système prix est plus que nécessaire. Il faudrait refléter les coûts sociaux de toute activité dans les prix des biens marchands. En la matière l’intervention de la puissance publique est indispensable.

Voici ma vision d’une  véritable politique du développement durable!

La démocratie participative : mythe ou réalité?

Créé par le 28 nov 2007 | Dans : Contribution

La démocratie est un mode de gouvernance qui induit une culture de participation à la décision.  Depuis toujours l’humanité s’est posée la question de la gestion de la sphère politique. Cette sphère étant l’espace où se prennent les décisions qui engagent la société dans des choix et des orientations importants. Plusieurs modes d’application ont vu le jour depuis la nuit des temps. Notre époque est riche d’expérience intéressante en matière d’exercice de la démocratie où l’invention majeure reste la démocratie représentative. Il revient aux élus du peuple de définir le projet de société pendant un mandat électoral. Les élus se trouvent ainsi fondé d’un pouvoir de représentation. Ils produisent les lois et fixent les règles de jeux. La seule sanction possible est celle des prochaines élections.   Rapidement la démocratie représentative a montré ses limites. Les décisions marquent toujours une différence dans l’espace et le temps par rapport à l’aspiration du peuple.  Il est admis que les préférences de la base ne sont pas figées. Elles évoluent en fonction du contexte socioéconomique et les débats politiques qui l’accompagnent. Le risque ici est de voir le déphasage entre les élus et le peuple s’installer dans la durée offrant parfois des situations caricaturales. Un autre décalage est aussi possible, celui d’une déconnexion totale entre l’élu et le contexte local. La gouvernance n’est pas toujours macro politique, elle est aussi locale, dans la mesure où il faudrait prendre en compte les difficultés rencontrées à l’échelle d’une petite commune ou même d’un quartier. Les choix publics en terme d’aménagement et d’urbanisme montrent bien la nécessité d’un autre exercice de la démocratie. Un exercice où l’individu doit être au centre de la décision. On passe donc de la représentation à la participation: c’est le principe de la démocratie représentative. Ce principe a connu une entrée sur la scène politique internationale en 1998 avec la signature par plusieurs pays dont la France de la convention dite Aarhus 

La question qui se pose est comment co-habiliter ces deux modes d’exercice de la démocratie? On peut se trouver dans une situation où la décision de l’élu prime faisant fi du débat en cours ou de la co-construction de la décision. Comment trouver doc un équilibre où les deux exercices deviennent compatibles?   Voilà l’enjeu démocratique du XXI ème siècle!        

A-t-on vraiment besoin d’un grenelle de l’environnement?

Créé par le 31 oct 2007 | Dans : Contribution

Oui nous avons besoins de nous rencontrer pour parler de notre avenir à tous. Malgré nos divergences, nous avons besoins de s’affronter pour trouver les solutions adéquates.

La dynamique suscitée par le grenelle de l’environnement a été remarquable. Sur un plan médiatique nous avons eu droit à une série de déclarations et de bonnes intentions pour trouver les solutions et agir pour mettre en œuvre de véritables politiques de développement durable.

La nouveauté est incontestablement l’occasion qui a été donnée à des acteurs que tous opposent de se parler. Les thèmes retenus couvrent bien l’essentiel des enjeux de la société et de la planète. Des solutions concrètes ont été avancées et largement diffusées (www.legrenelle-environnement.fr).

Il reste maintenant la mise en application. Comme nous ne jugeons que par les actes, la mises en place des préconisations du grenelle de l’environnement induit des arbitrage importants, une renonciation à un certains modèle économique et sociale, l’engagement d’un coût prépondérant, une révolution dans les comportements et des attitudes, un rééquilibrage des relations internationale,…

Lire la suite »

Un grenelle pour la planète

Créé par le 30 oct 2007 | Dans : Contribution

Notre avenir à tous est un espace qui plaide pour un grenelle pour la planète. Je souhaite faire part de mes réflexions concernant l’état actuel des engagements politiques et juger par les actes.

Les pardoxes sont nombreux. Pour promouvoir le développement durable certains se livrent à un exercice hypocrite d’appropriation. C’est une stratégie dangereuse qui mélange le calcul politique de court terme avec des enjeux stratégiques qui concernent notre avenir à tous. Générations présentes et futures.

Dans ce blog je souhaite dévoiler ce qui se cache dernière les déclarations, les annonces et les engagements.

Bonjour tout le monde !

Créé par le 30 oct 2007 | Dans : Contribution

Bienvenue sur mon blog.

Un espace de réflexion libre et audacieux. Vous pouvez réagir à toutes mes notes.

Je pense que le blog est un moyen moderne d’expression qui ouvre des perspectives d’échanges et de débat libre et respectueux.

Mon blog est une vitrine de mes engagements politiques pour un humanisme actif, une écologie politique ni de gauche, ni de droite, une paix juste et un dialogue entre les civilisations.

Bien à vous

Walid OUESLATI

1...45678

romaindesforges |
LGP 2008 |
Municipales Trévoux 2008 |
Unblog.fr | Créer un blog | Annuaire | Signaler un abus | la marianeland
| Rognacpourtous
| Mouvement Républicain Français